Élise est une voyageuse de trente ans. Originaire de Normandie, elle a ensuite vécu trois ans à Paris. En 2010, elle obtient un diplôme de préparatrice en pharmacie, métier qu’elle exercera jusqu’à son départ.

Le bien-être : une passion…

Élise est passionnée par le bien-être et la santé en général. En 2015, elle décide de reprendre en parallèle de son emploi, des études pour devenir Naturopathe. Elle exerce aujourd’hui son métier de naturopathe, mais aussi de tarologue et d’énergéticienne. Pour retrouver ses consultations, rendez-vous sur son site : ici !

Lors de son interview, elle se confie sur son rapport au métier du bien-être et plus généralement à la santé : ” Avec mes études de naturopathie et le cursus inclus de réflexologie plantaire, j’ai découvert un nouvel univers qui m’a fasciné : la spiritualité et l’énergétique. J’ai commencé à étudier la lithothérapie (le pouvoir des pierres et des cristaux), l’aromathérapie énergétique (gestion des émotions par les huiles essentielles), la somatisation (les maux et maladies causées par le mental) et tout ce qui touche aux médecines holistiques. “

Depuis petite, Élise est passionnée par la lecture. Sa curiosité se porte tout particulièrement sur des romans historiques, fantastiques et de voyage. En 2016, elle décide de faire faire son passeport. Malgré des envies de voyage depuis longtemps, elle m’explique pourquoi elle l’a fait que tardivement : ” Je savais qu’une fois le passeport en poche plus rien ne me retiendrai… “.

Le début des voyages : une révélation !

Pourtant, elle commence par découvrir l’Europe : Londres, Amsterdam, Rotterdam, Lisbonne, Porto, Crète, Corfou, Chypre, Genova. À chaque fois, Élise décide de tester de nouvelles expériences : ” En train, en avion, en stop, en club, en auberge de jeunesse, en camping sauvage, chez l’habitant.”, une vraie soif de découverte l’accompagne dans ses voyages.

En 2016, elle part visiter Bali avec une amie. Ce premier voyage en Asie est une révélation : ” J’avais senti une profonde connexion ” souligne-t-elle. En Mars 2017, elle s’envole pour son premier voyage en Inde accompagnée d’une amie. Elle explique ses premiers ressentis : ” Dès le premier pied posé hors de l’avion, j’ai senti comme une sensation d’arrivée à la maison. “. Durant dix jours, elle visite pour la première fois ce pays qui l’a fascine tant : ” De Delhi nous étions parti à Agra visiter le Taj Mahal et le Fort rouge. Le stop suivant était Jaipur, nous y avons rencontré une famille indienne qui nous a permis de découvrir une autre facette du voyage, la vie locale. ” Pour elle, cette manière de voyager plus authentique, plus proche du réel est une révélation.

Sa découverte de l’Inde…

En parallèle de la découverte de ce nouveau pays et de sa culture, Élise continue de développer son intérêt pour le bien-être. Ainsi, elle incorpore de nouvelles pratiques à son métier : “Après mon premier voyage en Inde, c’est ajouté à la naturopathie, la culture indienne et l’Ayurveda.” Sa passion pour l’Inde ne cessait de grandir et de la nourrir : “Je dévorais tous les reportages sur l’Inde que je pouvais trouver sur Youtube, lisais différents livres sur ce sujet et m’émerveillais devant les films Bollywood.” Petit à petit, l’idée de repartir faisait son nid dans son esprit.

Suite à ce premier voyage, elle prend une grande décision : ” À mon retour en France ma décision était prise, dès la fin de mes études, je partais en voyage pour une durée indéterminée.”
Le 31 Octobre 2017, Élise franchit le pas. Dans l’avion pour New Delhi avec un aller simple, elle su que sa vie ne serait plus jamais pareille.

Tout quitter pour suivre ses rêves !

Avec du recul, elle nous raconte comment elle en est venue à tout quitter pour partir suivre ses rêves : “En faites mon envie de voyager à travers le monde date de très longtemps, mais ce n’est pas quelque chose d’habituel chez moi … j’avais donc « étouffé » ce rêve. Puis au fil du temps, à force de vouloir rentrer dans le moule de la société, je me suis perdu. Je n’aimais pas mon emploi, je n’aimais pas ma vie. Je m’ennuyais dans une vie de consommation qui ne me ressemblait pas.” Comme souvent, c’est une inadéquation avec le monde contemporain qui a poussé Élise a tout quitter. Dans une génération où l’on cherche de plus en plus à trouver du sens à notre vie, les schémas traditionnels apportent rarement les réponses attendues.

Pour elle, c’est son arrivée à Paris, qui lui a permis d’entrevoir la possibilité de réaliser ses rêves et de casser les codes d’une vie métro-boulot-dodo toute tracée. Elle revient avec nous sur ce passage décisif de sa vie : “L’arrivée à Paris a été une première étape, j’ai rencontré de nouvelles personnes d’horizons différents, qui m’ont ouvert les yeux. J’ai rencontré des gens qui voyagent, je travaillais dans une zone touristique, ce qui m’obligeait à parler anglais tous les jours. Et puis j’ai rencontré cette amie qui m’a dit « Viens on part !! ».” Une rencontre importante dans son parcours, qui l’a aidé à franchir le pas : “J’avoue que de partir à deux m’a donné le courage de faire le grand saut. À aucun moment je n’ai eu peur de partir, je savais que c’était mon chemin.” À partir de là, sa vie change du tout au tout !

Départ pour un long voyage en Inde !

Ainsi, Élise entame à travers ce voyage en Inde, un long chemin initiatique, à la découverte d’un pays, mais surtout, à la rencontre d’elle-même. Elle nous raconte cette expérience incroyable : “J’ai donc passé 12 mois en Inde et 2 mois au Népal. Mon premier voyage sur une si longue durée, mon premier vol aller simple, mon premier voyage seule (mon amie étant parti après 3 mois de voyage).” Durant ce second voyage en Inde, elle tombe définitivement amoureuse de ce pays : “Sans surprise je peux dire que l’Inde est aujourd’hui ma destination favorite. Les couleurs, les gens, l’énergie, l’Inde est un pays qui transforme a tout jamais.” Dans ce pays, elle s’y sent comme chez elle.

Pour de nombreux Occidentaux, l’Inde est un pays qui fait peur et qui semble incompréhensible. Par son expérience de ce pays, Élise nous explique ce phénomène : “L’Inde est une antithèse de la France. J’ai remarqué que bien souvent on l’aime ou on la déteste. Là-bas aucun de nos repères éducatifs ne trouve résonance, il ne faut pas avoir peur de lâcher prise et de suivre son intuition et le courant.” Pour elle, il est important de comprendre que ce pays fonctionne différemment de nos propres habitudes culturelles et qu’il faut s’y habituer pour apprendre à l’aimer.

Dans une société occidentalisée, notre rythme de vie à 1000 à l’heure, régit par la productivité et l’efficacité est à l’opposé de cet étonnant pays. Selon Élise, quand on arrive en Inde, il faut savoir mettre ce schéma de côté : “Le mode d’ordre est patience, tout est effusion mais c’est plus de l’air brassé, que de l’efficacité comme il peut être habituel pour nous. Aussi étrange que cela puisse paraître pour nous, une sorte d’organisation innée (et bien cachée) régit ce pays gigantesque.” N’est-ce pas cela le premier but du voyage, apprendre à comprendre un pays bien différent du nôtre ?

Pour Élise, l’Inde a été un véritable coup de cœur. Pourtant même après plus d’un an passé là-bas, il lui est encore difficile de faire comprendre son ressenti sur ce pays : “À mon sens il est impossible d’expliquer ce pays: comment appréhender avec des mots un pays qui fait la taille d’un continent, où chaque région à sa propre langue, ses propres rituels religieux, sa propre culture.” À travers ses explications hésitantes, on comprend à quel point ce pays a pu la secouer par sa magie.

Élise est une femme lumineuse et bienveillante, une énergie qu’elle partage durant ses voyages : “Le respect, l’empathie, la compassion et la gratitude sont les valeurs que j’essaie d’exprimer au quotidien et encore plus en voyage. Je pense que la sincérité des échanges se sent immédiatement et les expériences vécues s’y reflètent.” Bien loin des sentiers battus et des circuits touristiques, c’est dans l’authentique et le réel, qu’elle se construit des souvenirs inoubliables.

Une expérience incroyable !

D’ailleurs, durant cette interview, elle nous raconte une expérience qui l’a profondément marquée : ” J’ai vécu une expérience inoubliable dans un train en Inde, sur un trajet entre Goa et Jaipur, soit 28 à 30 heures de train. J’avais réservé et payé mon billet en ligne quelques jours avant de partir. Les jours précédant le voyage, je constatais que j’étais sur liste d’attente et la veille de partir, je reçois mes informations de voyage, je me rends donc à la gare le jour J. Après 1h de train, un couple d’indiens arrive et me fait remarquer que je suis assise à leur place, endormi et perplexe, je change de place en commençant à me poser des questions quant à la validité de mon billet. Je trouve une autre place et commence à discuter avec deux hommes Kéralais, à qui je fais part de mes doutes. Ils me confirment que mon billet n’est pas validé, j’étais resté sur liste d’attente et j’allais être remboursé du prix de mon billet … Voyant mon visage se décomposer, ils me rassurent en me disant d’aviser au fil du temps. Quelques heures après, arrive une famille qui s’installe à la place que je squattais. Mes deux sauveurs leur expliquent la situation et ils me répondent que je peux utiliser le lit du haut (j’étais en seconde classe) pendant la journée, mais que pour la nuit, je devrais trouver une autre solution. Vers 18h le contrôleur passe dans le wagon et en voyant mon ticket, me dit qu’il n’est pas valide et je dois me rendre en classe sleeper (la classe la moins chère du train et complètement saturée), docile et souriante je lui dis que je comprends et me prépare à partir. À ce moment, toutes ces personnes avec qui j’avais interagi tout au long de l’après-midi, ont fait quelque chose que je n’oublierai jamais. Ils se sont tous organisé pour me libérer un lit pour la nuit, afin que je reste dans le wagon avec eux. Ne voulant pas que je mange la nourriture du train (par peur que je tombe malade), ils m’ont partagé la nourriture que leurs familles leurs avaient préparées. À aucun moment ils n’ont accepté que je leur donne de l’argent, me répondant que pour eux, le plus important était que j’arrive à bon port avec une belle expérience à raconter. Cette histoire j’y repense tous les jours, ils m’ont donné foi en l’humanité. Cette histoire est la plus marquante mais il y en a eu tellement d’autres.” La bonté et la générosité de ces personnes résument parfaitement l’esprit de ce type de voyage : À la rencontre de soi-même et surtout, à la rencontre des autres.

Un voyage initiatique…

Ce premier long voyage en Inde, seule, l’a marqué pour le reste de son existence. De rencontres en rencontres, d’expériences en expériences, elle apprend à mieux se connaître : “Toutes ces expériences m’ont profondément transformé, sans pour autant savoir en quoi exactement. Aujourd’hui, j’ai l’impression d’être devenu la meilleure version de moi-même. À travers ce voyage initiatique, elle a découvert une richesse tout autre que celle que l’on connaît chez nous : la richesse du cœur.

Ce voyage lui a aussi permis d’évoluer dans sa pratique du bien-être et de la spiritualité : “J’ai étudié et creusé les sujets qui me tenaient à cœur comme la somatisation, l’hindouisme, l’aromathérapie énergétique, le tarot et j’ai découvert le Reiki (technique de soin énergétique).” De tous ces nouveaux apprentissages est née un projet merveilleux : “À partir de là, j’ai commencé à me demander ce que je voulais faire de tout ça. La naturopathie au sens premier ne me parle pas plus que ça, j’ai donc décidé de combiner toutes mes connaissances pour créer mon site de consultations en thérapies holistiques et développement personnel. J’aimerais que chacun puisse devenir le meilleur de Soi, exploiter ses potentiels et aimer chaque jour de sa vie.” Un programme qui sonne comme une vocation, remplit de bienveillance et d’amour, à son image.

Dans ce long interview, Élise a partagé avec nous son changement de vie et sa transformation personnelle. En découvrant de l’intérieur l’Inde, elle est avant tout parti à la découverte de son enfant intérieur. Plus le temps passe, plus elle s’enrichit intérieurement, afin de devenir la femme qu’elle est au plus profond de son cœur. Suite à ce voyage, elle nous parle de sa transformation : “Une chose est sûre, voyager m’a appris à avoir confiance en moi et dire ce que j’ai à dire. Moi l’handicapée de la parole directe et qui remettait tout en question, aujourd’hui, j’ose.” Un magnifique récit, pour cette âme extraordinaire !

Pour la retrouver !

Merci à elle d’avoir pris le temps de répondre à cette interview, je vous invite à la retrouver sur ses réseaux sociaux : instagram et facebook et bien sûr, sur son site web. Dans un prochain article, Élise vous confiera ses meilleurs conseils de voyageuse et ses coins préférés en Inde !