Bruno, 37 ans et Athéna, 35 ans, se sont rencontrés en région parisienne il y a treize ans. Depuis, ils vivent une histoire d’amour remplie d’aventures et de voyages. Pour eux, le voyage est le ciment de leur couple : ” D’aussi loin que je me souvienne, le voyage a toujours été un élément fort de notre relation, nous avons parlé de cette envie de voyage au long cours lors de notre premier rendez-vous. “. Après plusieurs années de vie commune et des multiples voyages à leur actif, ils ont décidé de partir voyager au long terme et de devenir nomades. Qu’est-ce qui les a poussé dans leur décision ? Comment en sont-ils venus à tout quitter ? Dans cette interview, je vais vous raconter leur histoire.

Bruno étant d’origine portugaise et Athéna d’origine polonaise et tunisienne, leur curiosité en matière de voyage n’est pas étonnante. Vivant tous les deux en France au moment de leur rencontre, leurs multiples passions les ont soudées autour d’un couple solide. Bruno est un passionné de musique, DJ depuis toujours, ils ont vécu un temps sur cette activité. Athéna est une “passionnée des gens”, elle apprécie les plaisirs simples : lire, cuisiner, recevoir, partager des moments avec les gens qu’elle aime. En plus de leurs passions personnelles, ils sont aussi liés par leur passion de la gastronomie et du vin. Vous l’aurez compris, Bruno et Athéna sont un couple de bon vivant.

Un parcours remplit d’expériences

Riches de leur multitude d’intérêt, Bruno et Athéna ont multiplié les changements de vies et les expériences : ” Nous sommes des débrouillards plus que des gens avec un métier. Nous avons changé de vie déjà 1000 fois. “. Un parcours pas toujours linéaire, mais réalisé avec passion et confiance dans la vie.

D’abord organisateur de soirée, puis restaurateur à Paris, ils ont décidé de tout quitter une première fois pour partir quelques mois en fourgon aménagé. Un premier long voyage autour des Balkans et de la Turquie, qui s’est révélé être un vrai tournant. Au retour de ce premier voyage, ils ont décidé de quitter Paris pour s’installer dans la sud, à la Rochelle. Puis, à trente ans, Athéna a décidé de reprendre ses études et d’obtenir un BTS tourisme à Bordeaux. Un nouveau changement de cap qui leur a permis de se lancer vers une nouvelle aventure. Après un voyage en fourgon de trois mois en Espagne, ils ont pris la décision d’ouvrir un bar à vin à Barcelone. Quatre ans plus tard, ils ont à nouveau tout quitté pour partir sur les routes du monde à long terme.

Une autre manière de voir le voyage…

En treize ans de voyages communs, Bruno et Athéna se sont forgé une vraie âme de voyageur. Pour eux, ” voyager, c’est apprendre, rencontrer les autres, goûter. C’est un enrichissement personnel incroyable et une façon de remettre sa vie en perspective. Et puis il y a une forme incroyable de liberté dans le voyage qui nous plaît. “. Une belle manière de voir le voyage qui unit ce couple. Au fur et à mesure de leurs voyages, leur manière de voyager évolue sans cesse. Ils se confient sur ce sujet : ” Nous sommes chaque fois un peu moins « touristes » et nous prenons de plus en plus notre temps. On est plus conscient des autres également et de leur réalité, pas uniquement de la nôtre. “. Parce que oui, le voyage demande de se remettre en question, sur nos privilèges, nos modes de vie et sur notre manière de consommer chez nous et à l’étranger.

Pour Bruno et Athéna, il est essentiel de voyager avec respect. Respect pour ceux qui les accueillent, pour l’environnement, pour les pays qu’ils découvrent, etc. C’est avant tout une manière pour eux de se mettre à nu, face à eux-mêmes, mais aussi face aux autres : ” Je crois qu’on ne voyage pas pour partager nos valeurs mais pour apprendre et se nourrir de celles des autres… Nos seules valeurs en voyage sont de respecter, de ne pas juger, de ne pas imposer notre mode de vie… bref on essaye de ne pas faire ce que le monde occidental fait partout dans le monde… Nous sommes dans l’échange, avec les yeux, l’esprit et le cœur ouverts. “. Une philosophie qui permet des échanges authentiques et sincères, entre eux et les locaux qu’ils rencontrent.

Pourquoi partir voyager au long cours ?

D’abord, ce fût une histoire de liberté : “Le premier déclic pour le premier voyage au long cours ce fut l’achat de notre premier fourgon et nos premières vacances avec.”. Une réelle prise de conscience qui a été le déclencheur de tout un processus. Pour ce nouveau départ, ils iront ” où les vents nous mènent “, un moyen de dire qu’il n’y a pas besoin de toujours tout organiser. Ils abordent un nouveau tournant dans leur vie, motivé par le besoin profond de continuer à se découvrir : ” Pour notre futur départ, le déclic est un peu plus profond et vient d’un réel besoin de vivre autrement, de ne pas s’enfermer dans un modèle de vie et de relation qui ne nous remplit pas. “. Comme de nombreuses personnes aujourd’hui, Bruno et Athéna n’ont plus envie de suivre le modèle “classique”.

Qu’est-ce que voyager vous a appris ?

Pour cette réponse, le couple est très clair, la confiance est leur maître mot : ” Faire confiance aux autres et à la vie en général. Oublier ses certitudes aussi parce que parfois ce qui te semble « normal » ne l’est que pour toi… Nous sommes devenus plus tolérants de manière générale et plus débrouillards aussi. “. Voyager permet souvent de remettre en question ce que l’on pensait acquis. Il est essentiel d’apprendre à se faire plus confiance, par rapport à soi, mais aussi par rapport aux autres. Voyager nous aide à découvrir que notre instinct peut nous guider au quotidien et qu’il faut apprendre à s’écouter et à écouter son cœur.

Le voyage a le pouvoir de complètement changer les gens. Loin de ses repères, de sa famille, de sa vie quotidienne, c’est toute notre perception qui évolue. Quand on leur demande s’ils ont changé grâce aux voyages, ils n’ont pas de doutes : ” Comme je disais, c’est la confiance, la tolérance et de manière globale, le regard que nous portons sur les autres et sur le monde qui change au fur et à mesure de nos voyages. Nous devenons des personnes plus ouvertes je crois. “. Plus ouvertes, mais aussi plus fortes : ” Et puis tu dépasses tes propres peurs, tu te renforces un peu. “. Le voyage est parfois très éprouvant, c’est ce qui nous forge un caractère nouveau, plus persévérant, plus courageux.

Voyager permet aussi de nous faire réfléchir sur notre rapport aux choses : ” Et puis tu relativises ton rapport à la possession, tu revois tes besoins au strict nécessaire et tu te rends compte du luxe inutile dans lequel nous vivons…”. Souvent voyage au long terme va avec minimalisme. Réduire ses possessions, pour avoir moins à porter sur le dos, mais aussi pour gagner en liberté. Moins d’objets, moins de confort, on se rend compte de tout ce que l’on possède et que l’on prend au quotidien pour acquis. D’ailleurs ils le remarquent très bien : ” On prend aussi conscience de ce qui est important. L’échange avec d’autres cultures te fait te remettre en question avec de nouvelles bases de comparaison. C’est terriblement enrichissant. “. Voyager est une expérience intense et remplit d’apprentissages.

Un nouveau départ !

Bruno et Athéna ont à nouveau décidé de tout quitter pour partir voyager à long terme : ” En fait c’est peut-être notre crise de la quarantaine en avance, en tout cas, pour la quatrième fois de notre vie, on vend les meubles et on s’en va, mais cette fois, sans date de retour…”. Partir à l’aventure, on en rêve tous un peu non ?

Pour ce nouveau départ, ils souhaitent accentuer les valeurs qui défendent en voyage : ” Nous voulons ajouter deux choses primordiales à nos yeux : le respect de l’environnement (on voyagera à pied le plus possible et nous essaierons de collecter les déchets croisés sur notre route) et puis être utile de manière plus générale à nos hôtes du moment. Ce n’est pas encore très clair pour le « comment » mais nous voudrions aider…”. Cette envie d’être utile, ils aimeraient pouvoir la combiner avec leur mode de vie de nouveaux nomades.

Évidemment, un tel voyage a besoin de financement, comment ont-ils prévu de faire ? : ” Nous avons donc séparé les choses en 2 étapes : des économies personnelles pour pouvoir payer les billets, vaccins, matériel etc. Ensuite sur place nous alternerons workaway, système D et volontariat. Enfin, pour pouvoir glisser de plus en plus de voyages à vie nomade, nous aimerions nous former à des métiers « nomades ». Je suis donc entrain de m’intéresser de près à la rédaction web et Bruno à la photo… affaire à suivre…”. Des beaux projets en perspective, qui annoncent une multitude de nouvelles expériences à la clé ! Sans aucun doute, ce couple de voyageurs n’est pas près de s’arrêter sur sa lancée !

La suite de cet interview ?

Dans un prochain article, vous retrouverez Bruno et Athéna. Ils vous parleront de leurs villes préférées, des pays qu’ils ont traversés et de leurs conseils de voyageur. Si vous souhaitez retrouver leurs aventures et les suivre pendant leur voyage, rendez-vous sur leur Instagram ! Suivez-moi sur facebook ou instagram pour être tenu au courant de la sortie des prochains articles !