flow

Récemment, en surfant sur le web, j’ai lu la phrase “Go with the flow” et cela a particulièrement résonné en moi. En effet, cette phrase résume parfaitement mon état d’esprit face à la vie et ce que je ressens depuis quelque temps. Alors, “aller avec le flow”, qu’est-ce que cela signifie ? Bien sûr chacun y trouvera la définition qui résonne en lui. Pour ma part, je vais vous exposer la mienne dans cet article.

En français, je trouve qu’il est plus intéressant de traduire cette citation par “suivre le flow”. Le fait de suivre met en avant le côté très intuitif de cette action. D’abord, je vais commencer par déterminer rapidement ce qu’est le “flow”. Ce terme anglais n’a pas réellement de traduction en français. Cependant, en psychologie positive, on traduit cela par “être dans la zone” ou par “flux”. Qu’importe la traduction exacte, ce qui nous intéresse c’est le concept caché derrière ce mot. Le flow est utilisé depuis bien longtemps dans les religions orientales (bouddhisme, taoïsme, etc.). Ce n’est donc absolument pas un concept nouveau, mais ce terme a été induit en Occident très récemment.

Toujours en psychologie positive, le “flow” est décrit comme un état mental d’extrême concentration, d’engagement et de satisfaction durant notre occupation. De mon côté, je décrirais cela comme un état de pleine conscience, où l’on se sent en adéquation avec ce que l’on fait et ce que l’on est, autant psychologiquement, que physiquement. Le flow, qu’il soit pour l’être humain ou pour tout élément qui se manifeste dans notre réalité, est quelque chose de totalement intuitif et naturel. Rien ne contrôle le flow, rien n’agit sur le flow, il s’exerce au bon endroit, au bon moment. C’est quelque chose que l’on peut rechercher, que l’on peut ressentir, mais que l’on ne peut pas saisir dans son entièreté.

Quand on parle du “flow”, il revient souvent l’idée d’une “fusion” avec ce qui occupe notre attention. Je trouve très intéressant de parler d’un état de fusion ou de parfaite union entre nous (sentiments, corps, esprit, etc.) et ce que l’on ne peut contrôler (les événements de la vie, l’objet de notre concentration, etc). Selon ma propre perception, “suivre le flow” signifie se laisser guider par une force plus puissante que nous. Cela n’a rien de magique ou d’ésotérique, je vous rassure.

Ce que j’entends par là, c’est que le “flow” est un état induit naturellement et qui n’est régi par aucune règle de notre propre réalité. Chacun d’entre nous a déjà “pas senti quelqu’un ou quelque chose”, “eu l’intuition de”, “ressenti qu’il fallait faire ceci ou cela”, etc. Toutes ces phrases que l’on emploie parfois pour parler de nos ressentis face à quelque chose, se rapportent souvent à notre intuition. En général, on ne sait pas le pourquoi du comment, mais on décide de faire confiance ou non à notre instinct. Dans ces moments-là c’est notre coeur qui parle et non notre raison.

En psychologie positive, on parle d’une “perte de la conscience de soi” lorsque l’on est dans un état de flow. Au lieu de perte, je parlerai plutôt de jonction. Le flow est le moment où l’on se sent en parfaite adéquation avec ce qui doit être et par conséquent on s’unit consciemment à cela. Le “flow” est souvent utilisé en musique, c’est une manière intuitive de suivre le rythme. Selon moi, la meilleure manière de comprendre le flow est de comparer cela à l’expression : “entrer dans la danse”. Comme dans les grandes valses, on est entraîné par le rythme des pas, on sait ce que l’on doit faire et a quel moment on doit le faire. Chaque mouvement à sa propre raison d’être et le tout crée une magnifique danse.

De mon point de vue, je pense que le “flow” marche de pair avec le “lâcher prise” dont on parle tant. Quand on lâche prise, on n’attend rien en particulier, on laisse la vie prendre les devants et nous montrer la voie. Évidemment, cela ne veut pas dire ne rien faire et attendre que les choses arrivent par magie. Il faut bien sûr faire des actions dans plusieurs sens, formuler des intentions dans la direction où l’on veut aller, etc. Pour le reste, la vie nous guide d’elle-même, elle nous montre les signes, nous indique le chemin à suivre. Ensuite, il suffit de lâcher prise sur notre mental et d’écouter ce que nous dicte notre cœur et les multiples indices que nous glisse la vie.

Depuis que j’ai appris à me reconnecter avec ce que je ressens et avec mon intuition, j’ai pu de nombreuses fois me rendre compte de la puissance des signes que la vie nous offre et de la facilité déconcertante des choses quand on est alignés. Nous revenons à cette notion “d’alignement” dont j’ai parlé plus tôt. Être aligné, c’est sentir que ce que l’on fait, que ce que l’on est, est en parfaite adéquation avec ce qui doit être. Lorsque nous sommes alignés à ce dont nous avons besoin, à ce qui doit se produire naturellement, il n’y a pas de résistance, les choses se mettent en place d’elles-mêmes.

Pour vous illustrer ce propos, je vais vous donner un exemple. On a tous déjà été dans une situation où tout va de travers, rien ne se passe comme nous le souhaitons, tout est difficile, laborieux et stressant. Souvent dans ces moments-là, on fait en sorte de forcer les choses, ce qui a pour résultat de nous fatiguer autant psychologiquement, que physiquement. Parfois, forcer les choses amène à des résultats, mais en général, cela ne mène à rien de bon sur le long terme. Souvent, les choses qui se mettent finalement en place sont totalement différentes de celles que l’on avait imaginées. A contrario, si vous avez déjà écouté votre cœur et les signes de la vie, vous avez dû remarquer comme les choses se sont mise en place naturellement et facilement, comme si la vie vous donnait des coups de pouce dans cette voie.

J’ai souvent pu remarquer ce phénomène dans ma vie. On peut éventuellement associer cela au concept de “la loi de l’attraction” qui s’en rapproche sur de nombreux points. En effet, si vous mettez en place des énergies ou des actions dans un sens, selon cette loi, vous en retirez dans un effet de boomerang le même type d’énergies ou d’actions. D’où les expressions du type “l’argent appelle l’argent”.

Que ce soit lorsque l’on est dans le “flow”, pour le lâcher prise ou dans la loi d’attraction, tous ces concepts induisent qu’il y a deux forces qui s’alignent dans une même direction. Notre force personnelle, celle que l’on choisit d’utiliser consciemment et une force au-dessus de nous, sur lequel on n’a aucun contrôle et que l’on doit juste essayer de comprendre et d’écouter. Une fois aligné à ce que l’univers a décidé de nous offrir autant en bon, qu’en mauvais, les choses se passent d’elles-mêmes aisément.

Suivre le flow, c’est se faire confiance et accepter de monter dans un train dont-on ne connaît pas l’arrivée. Ce n’est pas toujours facile, loin de là, surtout dans une société où l’on fait plus souvent confiance à sa raison, qu’à son cœur. Pourtant, petit à petit, il faut apprendre à se reconnecter à son intuition et à écouter les petits signes que la vie nous glisse sur notre chemin. La peur mêlée à l’enthousiasme est souvent un bon indice que l’on est sur la bonne voie. Rien ne sert de vouloir aller plus vite que la musique, forcer les choses, quand vous sentez que c’est le bon moment, suivez ce que votre coeur vous dicte. Ayez confiance en vous, en vos choix, vous savez mieux que quiconque ce dont vous avez besoin, au moment opportun.


Partagez si vous avez aimé ! :)