Vous êtes un/une angoissé(e) chronique et vous n’en pouvez plus ? Vous vous demandez comment vivre avec au quotidien ? Vos angoisses vous gâchent la vie ? Dans cet article, je vais vous parler de ma propre expérience en tant qu’angoissée chronique !

Depuis quand je suis angoissée ?

À dire vrai, je suis angoissée depuis ma naissance. Ma mère est elle aussi une angoissée chronique et sa grossesse a été parsemée d’angoisses. Je suis donc née angoissée et depuis cela ne m’a jamais quitté. Année après année, j’ai dû apprendre à vivre avec mes angoisses et à les apprivoiser. Les angoisses provoquent différents types de symptômes selon les personnes. Personnellement, j’ai tendance à avoir mal au ventre, du mal à déglutir, une boule au ventre qui m’empêchent de respirer, etc. Selon le degré de la crise, cela peut se transformer en crise de pleurs, avec des tremblements, etc. Enfin, comme vous le lisez, que du bonheur !

Angoisse, anxiété, stress ?

Bien sûr, je ne suis pas médecin et je ne m’étendrais pas longtemps sur les termes et les différentes pathologies. Les angoisses sont très souvent apparentées à des crises de panique, avec symptômes psychologiques et physiques. En général, cela est dû à un événement en particulier, mais aussi à une surexposition à un milieu stressant pour nous. Dans certains cas, les crises d’angoisses peuvent être la suite logique de l’anxiété chronique.

L’anxiété résulte d’une peur ou d’un stress chronique, face à une situation ou à un environnement anxiogène pour nous. Pour les cas les plus avancés, on peut diagnostiquer un trouble anxieux généralisé (TAG), où l’anxiété face à l’avenir devient pathologique. Seul un médecin peut déterminer cela. Personnellement, je ne me suis jamais fait diagnostiquer cela, j’ai consulté quelques psychologues/psychiatres, mais jamais assez longtemps pour avoir un diagnostique. De toute façon, je préfère baser mon analyse sur mes ressentis en priorité.

Accepter ses angoisses

Comme je suis angoissée depuis ma plus tendre enfance, j’ai dû petit à petit apprendre à les gérer. Honnêtement, je pense que travailler sur ses angoisses et le travail de toute une vie et qu’il faut beaucoup de temps et de patience. En premier lieu, cela demande beaucoup de courage et de bienveillance envers soi-même. Je pense que tout part de là. Arrêter de fuir ses angoisses et les accepter est le point de départ de tout le processus. Ce n’est certainement pas la partie la plus facile, ni la plus rapide, mais il est pourtant essentiel de passer par là. Personnellement, les angoisses sont dans mon code génétique. Il est donc évident que je ne peux pas éternellement me battre contre ce que je suis, j’ai donc dû capituler et les accepter.

Une fois que la partie acceptation est réglée, il reste encore un long chemin devant soi. Je ne crois que je n’ai pas toujours eu conscience de la recrudescence des angoisses dans ma vie. D’ailleurs, j’ai longtemps pensé que si je réglais le problème une fois, ce serait réglé pour toute la vie. Grave erreur, en réalité, les angoisses sont comme le chiendent, elles ne partent jamais vraiment. Il ne faut donc pas avoir peur des rechutes et des milles et une fois où vous douterez de vous-même. Pour être tout à fait honnête, je pense que quelqu’un d’angoissé, le restera toujours un peu dans sa vie. Evidemment, à différents degré, ce ne sera pas toujours quelque chose qui vous gâche la vie !

Soigner ses angoisses

Quand on a décidé d’accepter nos angoisses et de s’y confronter, on peut enfin commencer la seconde partie : se soigner. Soyons bien clair, soigner ses angoisses est pour beaucoup, très long et périlleux. Cela prendra le temps que ça prendra et il ne reste à rien de se mettre trop la pression. Comme je vous le disais précédemment, il ne faut pas avoir peur des rechutes. Parfois, un pas en avant amène deux pas en arrières.

Il existe de nombreuses techniques pour travailler sur ses angoisses, les plus connues sont autour de la psycho. Personnellement, je n’ai pour l’instant jamais souhaité entamer un travail avec un psychologue ou un psychothérapeute. Longtemps, je me suis battue seule contre mes angoisses et j’ai refusé de me faire aider. Je sais que beaucoup prennent des traitements médicamenteux pour essayer d’atténuer les symptômes et aller mieux. De mon côté, je préfère toujours éviter ce type de médicaments. Je me suis donc pour l’instant toujours tourné massivement vers les médecines alternatives.

Ayant de nombreux cas de personnes angoissées et dépressives dans ma famille, je pense que cela est certainement en partie génétique. Je vais maintenant parler de ce qui marche et a marché pour moi, cela ne veut pas dire que cela fonctionnera avec vous. Peut-être que cela est très loin de votre propre vision des angoisses, mais de mon côté, je les vois vraiment comme une entité qui fait partie de moi. Ce qui signifie que je ne souhaite pas nécessairement les éradiquer à tout prix, mais plutôt vivre en paix avec elles. Comme je suis persuadée qu’elles sont gravées en moi comme une moule sur son rocher, je préfère vivre avec et apprendre à les gérer au mieux. Parfois, cela est un échec, mais je sais que cela prend du temps et que je suis prête à m’y consacrer.

Comprendre pourquoi on est angoissé…

Pour ma part, mes angoisses peuvent être sur des sujets diverses et variés. Il m’arrive souvent de me faire une montagne d’une chose qui peut paraître anodine pour d’autres. Etant hypersensible, je suis très consciente de l’environnement autour de moi et cela peut être très angoissant pour moi. D’ailleurs, je pense que mes angoisses, outre le fait d’être génétique, sont aussi liées à mon hypersensibilité. Le fait que certaines situations ou environnements peuvent me paraître très agressant, joue énormément sur mes angoisses.

Dans un environnement où je me sens mal, pas à ma place et étouffée, je peux très facilement ressentir des angoisses et même faire une crise. Cela dépend aussi des périodes et de mon niveau de sensibilité à un moment donné. Durant certaines périodes, j’arrive à complètement me détacher de mes angoisses et à les surpasser. A l’opposé, certaines périodes sont très difficiles et tout me paraît irréalisable. Ayant fait se constat à plusieurs reprises, j’ai mis en place certaines choses pour essayer de stabiliser mes angoisses et de vivre avec sur le long terme. Je vais exposer rapidement quelques astuces qui m’aident personnellement au quotidien dans cet article. J’en parlerai plus en détail dans un autre article sur mon autre site.

Quelques astuces !

  1. Faire une activité physique qui nous apaise (yoga, muscu, piscine, etc.)
  2. Méditer au moins 5 min par jour pour apprendre à respirer correctement.
  3. Quand on sent que l’on commence à angoisser, se concentrer sur sa respiration et respirer profondément par le ventre. Technique de respiration ho’oponopono.
  4. Développer des activités qui nous font du bien et canalise notre esprit (art, musique, théâtre, etc.).
  5. Exprimer ses émotions par la création (peinture, écriture, etc.)
  6. Mettre à l’écrit ou verbaliser ce qui nous angoisse pour rationaliser.
  7. S’entourer d’un environnement rassurant et qui nous ressemble.
  8. Mettre en place des habitudes régulières qui nous rassurent.
  9. Prendre du temps pour soi, pour recharger ses batteries, pour analyser les choses.
  10. Fuir les situations stressantes où il faut aller vite.
  11. Si impossible, se mettre dans sa bulle rassurante (écouteurs, bouchons d’oreilles, lunettes de soleil, lecture, etc). S’immerger dans un milieu rassurant.
  12. Commencer un travail spirituel et énergétique.
  13. Faire des exercices de visualisation positive et de gratitude.
  14. Réciter des mantras apaisants.
  15. Accepter d’aller parfois mal et prendre le temps nécessaire pour aller mieux.
  16. Se tourner vers des médecines alternatives qui nous correspondent (acupuncture, naturopathie, sophrologie, reiki, etc.).

Voici une petite liste non exhaustive des choses que j’utilise au quotidien et qui m’ont aidés à surmonter des périodes d’angoisses chroniques et même de dépression. Evidemment, cela est un travail de tous les jours, qui demande de l’implication. Le but étant de trouver ce qui fonctionne le mieux pour vous ! Je ne suis pas une grande partisane du « coup de pied au cul » et de la manière forte pour aller mieux. Je pense qu’il faut d’abord comprendre les raisons de notre mal-être et de nos angoisses. Ensuite, on peut commencer à travailler dessus au quotidien. Selon moi, les angoisses, l’anxiété et le stress sont avant tout des dérèglements énergétiques à l’intérieur de nous. Il faut donc aider l’énergie à se rééquilibrer.

Trouver sa manière d’être…

Malheureusement, vous l’aurez compris, le monde ne s’adaptera pas à nous. Il est donc essentiel de trouver sa propre manière de fonctionner dans le monde et d’incarner au mieux ce que nous sommes. Ce n’est pas toujours en accord avec les normes sociales, ce n’est pas toujours bien vu par l’extérieur, ce n’est pas toujours la situation la plus confortable au début, mais le principal, c’est de trouver le mode de vie qui nous correspond vraiment et qui nous permet de vivre sereinement. Il n’y a qu’avec bienveillance et compassion envers nous-même que l’on peut apprivoiser nos angoisses et vivre avec. L’équilibre dans notre vie est extrêmement important pour ne pas se laisser submerger par nos angoisses.

J’espère que cet article vous aidera à voir vos angoisses différemment et à mieux les gérer ! Personnellement, j’ai beaucoup aimé partager quelques bribes de mon parcours autour des angoisses avec vous. Je suis angoissée depuis plus de vingt ans, mais je reste encore très jeune dans mon parcours d’angoissée et je vais certainement encore être confrontée à cela de nombreuses fois. Je pense que cet article m’aidera dans des périodes difficiles à y voir plus clair et à remonter la pente. Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le commenter et à le partager sur vos réseaux ! Récemment, j’ai suivi un cycle de 5 séances de reiki pour m’aider avec mes angoisses et cela m’a énormément aidé ! Voici le lien : ici.

Avec bienveillance et amour,

Julie

Partagez si vous avez aimé ! :)