voyage
Un petit bilan 6 mois après…

Voilà maintenant six mois que je suis rentré de voyage, des mois qui m’ont paru à la fois rapides comme des bourrasques de vent et lents comme des longues nuits d’hiver froides et noires. Mon esprit n’a pas cessé de s’entrechoquer dans un chaos incessant, fruit de mes doutes et de mes angoisses. J’ai pourtant bien essayé sagement de rentrer dans le rang. Deux mois après mon retour, ma petite vie était déjà bien construite, la routine métro, boulot, dodo, c’était malgré moi enclenchée.

Par tous les moyens, j’ai essayé de berner mon cerveau, de me dire que ça allait finir par le faire. Malheureusement, au bout de six mois, je dois me rendre à l’évidence, je ne veux pas cette vie en France. À quelques jours de m’embarquer à nouveau dans des engagements et des responsabilités, l’évidence frappe à ma porte, dans son dernier souffle pour m’arrêter. Mon cœur s’étreint, ma bouche se fait sèche et mes larmes coulent, je suis paralysée par l »angoisse d’entamer cette vie que je ne veux pas.

Je savais que mon retour en France serait difficile, j’avais quitté mon pays pour apprendre à mieux me connaître, pour me prouver que seule, je pouvais quand même y arriver. Puis finalement en voyage, j’avais surtout découvert tout un nouveau monde de possibilités, mes yeux avaient plus d’une fois brillé. Bien sûr, le voyage n’est pas toujours que bonheur, mais il arrivait toujours à penser mes petits malheurs. Par la beauté de ses paysages, la gentillesse et l’amour des gens rencontrés, les liens qu’il m’avait permis de créer. Là-bas, j’avais la chance de pouvoir toujours rêver.

Pourquoi je veux quitter la France ?

Quitter la France une première fois, avait déjà été un choix poussé par une incompréhension grandissante de ce pays. Ma vie d’ailleurs et mon retour n’ont fait que me le confirmer, avec ce pays, je suis fâché. La vie m’ennuie, la routine me fatigue, les gens m’agacent, finalement, rien ne m’avait vraiment manqué. J’ai voulu rentrer pour voir, si finalement avec la France nous finirions par nous entendre, mais je m’aperçois bien que la corde qui me retient ici, ne fait que toujours plus se tendre.

Cette vie manque de souplesse, d’un peu plus de finesse et surtout, de beaucoup moins de rudesse. Ici, la plupart gens sont mornes, tristes, la vie est compliquée, lassante et stressante. Société de capitalisme, où tout tourne autour de l’argent, toujours plus travailler, toujours plus gagner, pour toujours plus dépenser. Dans cette vie, je ne m’y reconnais pas et je doute qu’un jour cela arrive.

Je ne dis pas qu’il n’y a pas de bons côtés à la France, on a plein de droits, d’aides, de choix, je dis simplement que pour l’instant, ce n’est pas fait pour moi. Je n’arrive pas à trouver de place dans cette société et peut-être que finalement, en étant sincère envers moi-même, je ne veux pas vraiment en trouver.

Partir ailleurs, mais pourquoi ?

Je vais bientôt avoir 20 ans, je me dis que c’est l’âge de la jeunesse, de la fougue, que c’est maintenant que je dois profiter et m’enrichir le plus. La petite routine du quotidien m’épuise et je n’ai pas envie de me dire que c’est parce que c’est ce que « tout le monde fait », que je dois moi aussi vivre ma vie ainsi. Mon premier voyage m’a donné le goût de l’aventure, de la découverte, j’ai envie de laisser le destin me guider et de suivre mon cœur et tous les petits signes que la vie met sur mon chemin. Personne ne sait de quoi sera fait demain, je ne veux pas me dire que je suis passé à côté de mes rêves, à côté des merveilles que m’offre ce monde.

Alors oui, c’est à la fois un ras-le-bol de la France qui me donne envie d’à nouveau partir, mais aussi une envie d’ailleurs que je n’arrive pas à assouvir, un besoin d’inattendue, de nouvelles aventures. Voyager, c’est faire des rencontres, s’ouvrir à des nouvelles cultures, à des nouveaux mondes. Pour moi, voyager, c’est avant tout un chemin initiatique, une quête spirituelle que j’ai toujours plus envie de nourrir, un retour à soi, à un mode de vie simple, à des valeurs qui m’animent. J’ai besoin de liberté, de découvertes, de sensations, afin de donner aux expériences toute la place qu’elles méritent dans ma vie. Je sens que mon chemin est pour l’instant dans cette direction et je vais simplement suivre ce que mon cœur me dicte.

Partagez si vous avez aimé ! :)